La psychomotricité

 

Theo, NoemieLa thérapie en psychomotricité s’intéresse aux liens entre les fonctions motrices et la vie psychique de l’individu. Le corps est considéré comme point d’ancrage des expériences sensorielles, motrices, affectives, cognitives et relationnelles. Le psychomotricien-ne est un-e thérapeute chargé-e de prévenir, évaluer, diagnostiquer et traiter les troubles psychomoteurs. Il apporte une aide spécifique aux enfants et aux adolescents en s’’intéressant aux liens entre les aspects somatiques, affectifs, relationnels et cognitifs de la personne ainsi qu’à leur expression sur le plan corporel. Cette vision globale permet de replacer les symptômes et la problématique de l’enfant dans son histoire personnelle, familiale, sociale et scolaire. Les indications les plus fréquentes pour un traitement psychomoteur sont les retards de développement psychomoteurs, et les troubles qui touchent la motricité globale et fine, la régulation tonico-émotionnelle, la communication et interactions, le schéma corporel, le comportement, l’organisation spatio-temporelle, la perception et intégration sensorielle, ou encore la latéralité. Cette liste n’est pas exhaustive. Les difficultés peuvent être liées à une maladie/un diagnostic (ex : autisme, X Fragile) ou apparaître momentanément dans le développement d’un enfant. Le traitement psychomoteur a pour but de mettre en place des capacités ou des compétences spécifiques, de restaurer un fonctionnement normal, et/ou de mettre en place des moyens palliatifs ou de compensation.

FRAIS DE PRISE EN CHARGE

La psychomotricité ne fait pas partie des prestations remboursées par la LAMal. Cependant, certaines assurances complémentaires prennent en charge une partie des frais de traitement en psychomotricité. Dans le canton de Genève, pour certains troubles psychomoteurs, les frais de consultations sont financés par le SPS (Secrétariat à la Pédagogie Spéciale).

 [Not a valid template]

Les commentaires sont fermés.